Resource Matters estime que les filiales congolaises de Glencore devaient payer plus de 200.000 dollars en moyenne par jour, en 2018, au titre de royalties à Dan Gertler, un homme d’affaires sanctionné pour corruption aux Etats Unis. La multinationale suisse n’a pas déclaré combien elle a réellement payé et ce, malgré de récentes amendes imposées à sa filiale pour ne pas avoir suffisamment informé les actionnaires sur les liens financiers avec Gertler.

Ceci ressort d’un rapport qui documente comment les grandes entreprises qui s’approvisionnent en cobalt au Congo ne font pas assez pour atténuer les risques de corruption potentiels liés à Gertler et Glencore dans leurs chaînes d’approvisionnement. Cela va à l’encontre de leur soutien formel au guide de l’OCDE en matière de diligence raisonnable pour l’approvisionnement responsable en minerais. Lire la suite sur DESKECO.COM