Le rapatriement du corps d'Étienne Tshisedeki Wa Mulumba et son enterrement chiffrés à plus de 32 millions de dollars.
Un chiffre qui suscite l'incompréhension dans un pays où le revenu moyen par habitant n'excède pas 1$ par jour.

1. Location d'un avion gros-porteur (Airbus A330 pouvant contenir 270 personnes) pour rapatrier le corps et ramener la famille : 250.000 USD

2. Réservation du stade de Martyrs à Kinshasa : mise à disposition gracieuse, organisation des festivités (réception des personnalités, frais de transports etc.) : 2 millions USD

3. Retransmission en direct à la télévision des obsèques : 52.000 USD

4. Réalisation d'un statut à l'effigie d'Étienne Tshisedeki : 2,5 millions USD

5. Construction d'un mausolée (Situé à la commune de N'sele) : 500.000 USD

Au final, le coût total s'élève à 10,800 millions USD.

Et encore, il ne s'agirait là que du coût minimal (d'autre postes de dépenses viendraient s'y ajouter, selon différence sources) et officieux.

En effet, en République Démocratique du Congo à partir du moment où une dépense est exposée avec l'argent public sortir du trésor, il faut en règle générale multiplier le coût réel par trois, le surplus (de l'ordre de 70%) servant à financer de généreuse commission ou, pour dire plus directement, des pots-de-vin

En l'espèce, le rapatriement du corps d'Étienne Tshisedeki Wa  Mulumba n'échappera pas à la règle.

La facture finale durait donc s'élever, à peu de chose près, à 32.400.000 USD

 

Digne Mwanga