Le General John Numbi dans la "soupe chaude"

Le désormais ex Inspecteur générale des armées le General John Numbi Banza Tambo qui s’est retranché dans sa ferme katangaise du village Kaputula a une cinquantaine des kilomètres de Lubumbashi, d’où il s’est exprimé publiquement depuis sa déchéance du 17 juillet dernier.

Auditorat militaire

Selon les informations nous parvenus par le biais de Christophe Rigaud d’Afrikarabia, le General serait dans la soupe chaude après que la haute hiérarchie de l’Etat l’ai mis à la disposition de l’Auditorat militaire pour des propos jugés divisifs et dangereux lors de sa dernière allocution aux notables katangais et a la presse lushoise.

Repêcher de la chancellerie

John Numbi n’a pas apprécié la façon dont il a été demis de ses fonctions et s’était insurgés contre la décision du Chef de l’Etat. Hélas, la messe avait déjà été dites et John Numbi le savait. Néanmoins, il espérait atterrir un poste de conseiller auprès du Chef de l’Etat.

Nombreuses sources sécuritaires imprégnées du dossier et proche de Felix Antoine Tshisekedi nous affirment que la décision n’était pas facile car il fallait quelqu’un de fort qui serait à la hauteur de neutraliser le General John Numbi afin d’éviter une possible mutinerie dans l’armée.

C’est ainsi que le Président de la république a ignoré les recommandations du Chef d’Etat Major général Célestin Mbala Musense et son conseiller en matière de sécurité Francois Beya pour enfin adopté la résolution de quelques membres de l’UDPS et son nouveau chef de la maison militaire pour repêcher le General Gabriel Amisi Kumba dit Tango Four qui était clairement en voie de garage  a la Chancellerie des Ordres nationaux afin de servir de contre balance au départ de Numbi et une possible mutinerie.

 

Par Jerry Nguwa