Alesh l’artiste coince la BRACONGO

L’Artiste musicien congolais Alesh, le cerveau derrière le tube Biloko ya Boye qui n’a pas que fait danser les mélomanes a travers le monde mais aussi inciter les congolais a la citoyenneté lors des dernières élections générales en République Démocratique du Congo s’en va en guerre qu’on jugerait de David contre Goliath. La pomme de discorde étant l’usage d’œuvres musicales par les entreprises locales sans aucun égard.

L’œuvre YOUYOU

Dans cette instance, l’entreprise brassicole BRACONGO pour la promotion de sa marque Beaufort a lancée une annonce publicitaire vidéo faisant usage du son de la chanson Youyou qu’Alesh a sorti en collaboration avec DJ P2N. Ce tube sorti en 2019 qui fait danser vieux comme jeune, a été emprunté sans consentement d’Alesh comme nous le confirme son manager Jean Tshienda.

C’est ainsi que Alesh a instruit un procès ce mardi 12 Aout 2020 et l’affaire a été renvoyée au 24 Aout 2020 pour communication de pièces. Il appelle au soutien de tous les professionnelles et mélomanes afin de faire respecter et sauvegarder les droits de créations des artistes.

Soutien professionnel

Le soutien, il en a eu car Mohombi un autre artiste de renom lui a prêté main forte dans cette lutter a travers un tweet et ce dernier signale que la société d’Administration des droits d’auteur au Congo, Adaco en sigle soutient Alesh dans cette entreprise.

Etat de droit

Le Manager Jean Tshienda espère qu’avec l’instauration progressive de l’état des droits, cette considération ne s’appliquera pas que dans la lutte contre le détournement des deniers publics ou corruption mais aussi pour une amélioration effective des droits d’Artistes qui ne doivent pas être condamnes de vivre de la mendicité.  Il informe aussi les mélomanes que la lutte continue en ligne sous les hashtags #SoutienPourAlesh, VivreDeSontArt, PasCondamneAlaPauvrete, #EtatDedDroit.

 

Par Jerry Nguwa