Acte II : Bracongo s’en va en quête de suppléants contre Alesh

Dans le procès de droits de propriété opposant l’artiste musicien Alesh contre les Brasseries du Congo (Bracongo) instruit le 12 aout 2020 et renvoyé au 24 aout pour communication de pièces a été renvoyé de nouveau a plus d’un mois le lundi 21 septembre 2020. Car, la Bracongo souhaite faire intervenir deux suppléants afin de faire face a Alesh.

La Bracongo souhaite obtenir l’inclusion de deux entités supplémentaires afin d’obtenir un soutien de poids et probablement rejeter sa responsabilité sur les deux. Il s’agit de la Société Congolaise des Droits d’Auteurs (SOCODA) entité de collection de frais de droits d’auteurs et 360 Communication, l’agence derrière le spot contentieux.

S’adressant à la presse congolaise, Maitre Mananga membre du collège des Avocats conseils de l’artiste se veut rassurant et compte sur le soutien de tous congolais. Il insiste aussi sur le fait que cette bataille judiciaire est celle du respect des artistes et de leurs ouvres. A l’inclusion de la SOCODA par la Bracongo, il stipule que ce serait une opportunité en Or pour la SOCODA qu’elle est réellement du côté de sa poule aux œufs d’or et d’éviter de se tirer une balle dans la jambe.

Nous renseignant sur cette affaire, le manager de l’Artiste Jean Steeve Tshienda nous confirme le soutien de plusieurs artistes et mélomanes et fait montre de la détermination et confiance en soi durant ce procès.

 

Par Jerry Nguwa